Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/03/2009

Dati et Sarkozy ont un point commun - Un flou dans leur C.V-

Un professeur affirme que Nicolas Sarkozy "n'a pas obtenu son diplôme" de DEA de sciences politiques, à Nanterre, en 1978-1979

C'est quoi cette histoire?

C'est Le Monde.fr qui la raconte à travers une enquête sur le sujet, titrée: "Nanterre dément les rumeurs d'échec de Nicolas Sarkozy au DEA".

Le 26 février dernier, en pleine mobilisation des enseignants-chercheurs, le professeur de sciences politiques Alain Garrigou publie sur le site de la Fondation Copernic et Mediapart un texte intitulé "Sarkozy et l'université – la revanche personnelle d'un cancre". Un texte relayé sur de nombreux sites ou blogs depuis une semaine, notamment par le membre du Post Jflaunay sur sa page, un blog "d'universitaires en lutte" ou par un membre de Désirs d'avenir

Dans ce texte, Alain Garrigou, qui est professeur à Nanterre depuis 1992 et auteur de divers articles dans Le Monde Diplomatique, souligne les études "assez médiocres" de Nicolas Sarkozy, en rappelant qu'il n'a pas obtenu le diplôme de l'IEP de Paris ou en remarquant encore qu'il a obtenu son certificat d'aptitude à la profession d'avocat de justesse, avec une note de 10 sur 20. Document à l'appui:

h-3-1447466-1236343163.jpg


1. Pour ce prof, "Sarkozy n'a pas obtenu son diplôme" de DEA

Surtout, il affirme que "Nicolas Sarkozy n'a pas obtenu son diplôme" de DEA de sciences politiques, suivi à Paris X-Nanterre durant l'année scolaire 1978-1979.

Sur le site de l'Elysée, il est pourtant écrit que Nicolas Sarkozy a obtenu ce diplôme "avec mention", "sans toutefois le dater", comme le remarque Le Monde.fr

Une capture d'écran du site de l'Elysée.


En 2007, sollicité par Alain Garrigou, "le président de l'université a fait état d'un document attestant du diplôme" de Nicolas Sarkozy, indique Le Monde.fr.

Mais Alain Garrigou affirme que Nicolas Sarkozy a été "ajourné" lors de la première session, en octobre-novembre 1979.

Il y a quelques mois, l'universitaire a trouvé un document qu'il considère comme "une véritable preuve". C'est le procès-verbal de délibération du jury de la première session:

 

Alain Garrigou affirme également que le procès-verbal de délibération de la deuxième session, en février 1980, "a disparu des archives de l'université". C'est "le seul qui manque sur quarante années d'existence du DEA", assure-t-il au Monde.fr.


2. L'université dément

Contactés par Le Monde.fr, "plusieurs enseignants du DEA se sont déclarés dans l'incapacité de dire si Nicolas Sarkozy avait oui ou non obtenu son diplôme", écrit le site du quotidien du soir.

Mais de son coté, l'université a indiqué au Monde.fr, après recherches, que Nicolas Sarkozy a bien "obtenu son diplôme à la session d'octobre-novembre 1980", avec une moyenne de 14 sur 20, correspondant à la mention "assez bien".

L'université a publié un communiqué sur l'affaire, ce vendredi:
"Contrairement à ce que certains sites internet ont affirmé depuis le 2 mars", Paris X "tient à préciser que selon ses archives, régulièrement conservées par le service des diplômes, le jury du DEA de Systèmes et structures politiques a admis le 4 novembre 1980 avec la mention 'assez bien' l'étudiant Nicolas Sarkozy de Nagy", assure ce communiqué.

Le communiqué précise que Nicolas Sarkozy "n'avait pas passé deux épreuves de la première session du 6 novembre 1979", avant d'être admis en novembre 1980.

Par contre, le communiqué de l'université ne fait pas mention de la seconde session de février 1980.

Très surpris par ce démenti, Alain Garrigou estime qu'il "ne tient pas debout". Il affirme encore: "La deuxième session du DEA s'est tenue en février 1980. Le candidat concerné n'a pas pu passer sa session en novembre 1980 (...) ou alors c'est la confirmation qu'il y a eu de graves irrégularités".

À l'opposé, un vice-président de l'université chargé de la communication souligne qu'"on peut et on a toujours pu faire son DEA en deux ans. Il n'y a rien d'anormal à cela. Pour l'année en question, il y a huit ou neuf cas similaires".


(Sources: Le Monde.fr, Le site de la Fondation Copernic, Mediapart , Le site de l'Elysée, Vousnousils.fr)

10:17 Publié dans politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dati sarkozy

Les commentaires sont fermés.