Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/10/2008

L'Offensive des médias contre Ségolène

On assiste depuis le Zénith en gros à une offensive en règle contre ségolène Royal. On sait que sarkozy s'était déclaré satisfait il y a quelques mois de dire que ségolène Royal avait disparu de la vie politique. C'est vrai les sondages la donnait au 36ème dessous, et les médias favorisaient avec constance et fidélité son ami: Bertrand Delanoë. Et si ça ne suffisait pas ils appuyaient aussi avec force la candidature d'Aubry se disant que comme de toutes façons ils ont vocation à s'allier il est utile de les appuyer tous les deux pour qu'ils soient majoritaires au congrès de Reims.

Or il se trouve que malgré tout le barnum médiatique appuyé par des sondages grossiers, ségolène Royal est toujours vivante et même toujours aussi populaire. Après sa fête de la Fraternité du Zénith on a eu une descente médiatique de tout ce que le microcosme compte d'experts en communication, de directeurs artistique, de coiffeurs et d'éditorialistes politiques pour nous expliquer qu'elle avait pété un câble en gros. Qu'elle avait perdue sa crédibilité et qu'elle signait là l'arrêt de sa carrière. Appuyé bien sûr par la quasi-totalité des personnalités du PS qui trouvait là un moyen de la railler encore. Or le sondage sorti en suivant a été obligé de remonter ségolène Royal de l'outre-tombe dans lequel on voulait l'enfermer! Surprise consternée des médias qui voient bien que le matraquage sur son Zénith n'a pas convaincu. Pourtant on s'emploie partout à dénigrer ses bouclettes, son jean, et sa Fra-ter-ni-té!

h-20-1293876-1224580962.jpg

 

 

Donc depuis le Zénith le mot d'ordre du siècle est de surtout ne pas lui donner l'occasion de montrer qu'elle peut avoir un discours argumenté et crédible. Son passage sur I-télé en suivant est l'occasion pour ses deux intervieweuses pour tenter de la décrédibiliser un peu plus en insistant pour montrer qu'elle n'apporte pas de réponses à la crise et qu'elle fait la fête pendant que le système s'écroule. A voir la tête de l'intervieweuse en chef à la fin, on se dit qu'elle a raté sa mission.

Lors de son discours de parempuyre où elle avait annoncée qu'elle présenterait un discours économique de portée nationale contre la crise financière, on en a rien retenu dans les médias. Elle a fait pourtant une critique féroce contre le système financier en folie et propose 7 mesures pour sortire de la crise: Création d'un ministère commun franco-allemand de l'économie notamment verte pour dynamiser l'Europe. Car on le sait bien que la France et l'Allemagne sont le moteur de l'Europe et c'est donc à eux d'impulser le mouvement. Réformer la fiscalité française en fusionnant l'impôt et la CSG en le rendant progressif et en agissant sur la suppression des niches fiscales. Création d'une banque publique chargée de fournir du crédit à court et long terme pour aider les entreprises à se développer. Imposer aux acteurs financiers de respecter les accords internationaux.  Agir contre les paradis fiscaux au niveau de l'Europe en interdisant à ces fonds en provenance d'investir en Europe. Revoir la rémunération des traders et arrêter la privatisation de la banque postale à l'heure où on nationalise des banques! Une argumentation donc étayée et efficace pour repenser le système et pour permettre à la croissance de repartir.

D'ailleurs dans les médias il était prévu un vaste plan média en faveur de DSK qui devait nous asséner toute sa science et dire, en particulier, combien il approuvait le plan Paulson et Brown pour sauver la finance mondiale. Mais patatras, il est con quand même, au moment où il est à son sommet, ou on matraque dans les sondages que la gauche rêverait d'un DSK pour 2012 (?), il est pris la main dans la culotte d'une autre! Horreur au Siècle qui voit son plan s'effondrer et qui demande donc à tous ses membres de soutenir l'inconséquent. On assiste donc à une écœurante plaidoirie en faveur d'un homme qui trompe sa femme allègrement mais qui n'entache pas sa valeur d'homme d'état bien sûr... Tout est orchestré pour le sauver mais voilà que ségolène Royal se distingue en disant, quelle impudente!, qu'il fallait attendre le résultat de l'enquête avant de juger. Haro donc sur l'irresponsable et la rédaction du Post y participe joyeusement avec son titre évocateur et percutant!

Enfin pour couronner le tout elle a dit lors de sa dernière ITW TV à canal+ qu'il ne fallait pas encourager le terrorisme , qu'elle ne donnait pas son absolution à DSK sans savoir et qu'elle se demandait, comme les français d'ailleurs, pourquoi le prix de l'essence suit celui du pétrole à la hausse automatiquement et pas à la baisse.  Question pertinente qui dérange tous les acteurs du pouvoir qui font leur beurre des taxes prélevées. Pourtant alors que l'on nous dit qu'il n'y a pas d'argent dans les caisses, que nous sommes en faillite et donc que nous devons vendre la France au privé...On trouve miraculeusement des sommes astronomiques pour sauver les banques. Dernière somme en date, 10,6 milliards d'euros! Autrement dit la fin des déficits sociaux trouvés en moins de deux!

On voit donc que dans la situation actuelle toute la construction médiatique patiemment construite depuis l'avènement de sarkozy s'effondre. On nous avait abreuvé de signaux d'alerte extrêmement graves nous enjoignant à nous serrer la ceinture, nous le peuple, pendant que l'on faisait le bouclier fiscal pour les plus riches! On nous disait que notre système social était obsolète et que donc il fallait le vendre au privé. Et on nous disait que l'avenir de la gauche c'était Delanoë ou DSK et Vlan! Voilà que tout cela tombe par terre avec la crise financière. Ils sont obligés de sortir le pognon pour sauver les banques tout en continuant à augmenter le budget de l'Élysée, la rémunération des collaborateurs présidentiels, naturellement. Sans aucune pudeur pour la situation de crise que vont connaitre dans peu de temps des salariés. C'est le système sarkozy.

Mais en face il sait qu'il a une personnalité qui à la faveur du peuple. C'est la personnalité la plus populaire pour les français. C'est elle qui déclenche l'espoir d'une autre société. Ce peuple lui sied grée d'avoir dénoncer avec force la main mise du clan sarkozy sur le pays. Et de parler concrètement et constamment des problèmes quotidiens des français. Elle est au contact des pêcheurs, des entreprises, des ouvriers, des salariés; elle est au contact des réalités financières vécues par les français. Elle connait parfaitement la situation économique du pays et contrairement aux autres, sauf Hamon, elle le dénonce fortement. le pouvoir se doit de l'éliminer avant le congrès de Reims et la dernière attaque en règle serait de dénoncer l'inconstance de ségolène Royal concernant sa ligne politique. A voir ici l'édifiant article d'un Fabiusien pour Rue 89.

On connait donc la prochaine attaque des médias contre elle: dénoncer son inconstance politique. En interviewant Hamon sur France Inter, Demorand a bien essayé de lui faire cracher le morceau sur qui serait inconstant au PS pour dénoncer la crise financière. On se doute bien qu'il voulait parler de ségolène Royal puisqu'il n'y a qu'elle, et Hamon, qui dénonce la folie financière. Raté. Hamon ne pouvait pas le faire ni le dire puisqu'il a suivi la campagne présidentielle. Il sait que le pacte était engagé contre le système bancaire et qu'elle portait un regard radicalement sur l'économie que le sarkozysme.

Ségolène Royal est donc au combat. Au combat contre le sarkozysme qui détruit les fondations de ce pays. Au combat contre les médias qui veulent la voir disparaitre sdu paysage. Au combat contre ses camarades qui n'ont jamais accepté sa désignation interne. Bref elle est au combat et nous, le peuple, on la soutient de toutes nos forces et avec toute notre énergie parce qu'on sait bien qu'elle est la seule en situation de nous faire progresser socialement et humainement. Que les puissants se le disent on ne la lâchera pas, parce que ce qui a commencé pendant la campagne présidentielle ne s'arrêtera pas.

 

(article du Post le 21/10/2008)

Cet article lu dans le Post nous décrit  avec précision le déroulement de cette offensive !

Si nous nous rappelons des déchaînements venant des médias et de certains leaders du PS pendant les primaires, l’acharnement et le dénigrement pendant la campagne, on ne peut que constater la force de caractère et le courage de Ségolène !

J’espère que les militants à la lumière du comportement des éléphants  pourront par leur choix permettre un véritable renouveau avec l’équipe de Ségolène Royal.

21:45 Publié dans politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ségolène

Les commentaires sont fermés.