Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/10/2008

Ségolène Royal l'incontestable leader du parti socialiste.

Ségolène Royal s'impose incontestablement dans le parti socialiste d'avenir. Depuis trois ans qu'elle a véritablement émergée et pris son envol au sein du parti elle a fait bouger les lignes. Parfois brutalement! Ce qui a pu en choquer certains. Mais souvent irrésistiblement car ségolène Royal c'est le bon sens socialiste. Elle est insaisissable pour les autres leaders socialistes, et pour la droite, parce qu'elle est au contact direct de la population. Ce que certains qualifie facilement de populisme parce qu'ils ne peuvent envisager que cela soit possible venant d'unpolitique. Alors ils tentent de la dénigrer par tous les moyens, de railler ses prises de position, ses méthodes participatives, pourtant elle reste incontournable.

 

  (Article extrait du Post du 17/10/2008)

segolene_royal_24.jpg

 

 

Qu'est-ce qui fait son succès populaire? C'est qu'elle met ses actes en accord avec sa parole. Dans sa région elle fait une politique socialiste en répondant à l'urgence sociale et en ne laissant personne au bord du chemin, et aussi en s'appuyant sur une économie volontariste qu'elle aide par tous les moyens possibles en encourageant l'innovation et l'excellence environnementale. Allez voirici c'est édifiant de constater que tout ce qu'elle a dit pendant la campagne présidentielle elle le met en place dans sa  région. Et que toutes les solutions proposées par la droite pour répondre à la crise de manière logique et sensée étaient dans le pacte présidentiel. Car elle avait déjà pris conscience des méfaits de cette crise et déjà fustigeait les banques! Autrement dit elle est dans la continuité de la campagne présidentielle et tout le travail effectué n'est pas parti en fumée. Bien au contraire puisque la rénovation s'est faite sur des thèmes de campagne qui n'avaient pas été travaillé au sein du parti socialiste mais par ségolène Royal: l'individu et la solidarité, la nation.

On constate que toutes les motions socialistes ont intégrées ses mesures du pacte. Chacun voudrait les faire sienne mais tout militant socialiste sait que lorsqu' Hamon propose le SMIG européen cela faisait partie déjà du pacte présidentiel. Le travail idéologique a donc été fortement commencé en 2007 et s'est poursuivi depuis. Car elle est entourée d'une équipe complète et performante qui propose, qui informe, qui la fait travailler sur tous les sujets. C'est elle que l'on demande partout dans le monde pour incarner la gauche française. A Dubaï comme Québec, Athènes ou Rome. Elle s'est imposée naturellement au sein des politiques mondiaux et son écriture future d'un livre avec Tipzi Livni montre qu'elle est prête à faire émerger avec elle une classe politique plus féminine.

Mais au parti socialiste elle est toujours fortement contestée bien sûr puisqu'elle fait de l'ombre à tout le monde. Si Aubry l'a si mauvaise c'est qu'elle n'accepte pas l'idée de s'être fait piquer la place. Delanoë pareil. Et Fabius et DSK ne se sont pas encore remis de s'être fait étaler pendant la primaire. Un sondage officieux dit qu'au sein de Solferino, 55% des cadres soutiendraient Delanoë, 35% Aubry et 10% Hamon! Personne pour ségolène Royal. Même s'il est un peu outrancier ce sondage interne montre malgré tout pourquoi l'appareil du parti n'a pas été soudé derrière sa candidate pour la faire gagner. Il avait des arrières pensées. Cela n'est plus admissible et c'est pourquoi le congrès est aussi important pour la suite. Si elle veut avoir une bonne chance de faire gagner le socialisme en 2012, elle doit avoir un parti fort, soudé et attractif avec elle. Elle en a la capacité si elle gagne. Personne d'autre ne peut lui contester sa popularité et sa force d'attraction.

Pour convaincre elle doit donc devenir le leader incontesté du futur PS. Je milite pour que ce soit elle qui devienne première secrétaire ou présidente si celui-ci décide de se mettre en accord avec la république. Je sais qu'au sein même de notre motion E il y a des appétits aiguisés et des ambitions individuels. Je me doute que Dray a négocié son ralliement avec une idée derrière la tête, Valls peut-être aussi mais franchement il faut que ces ambitions individuelles comprennent qu'elles ne peuvent prendre la place incarnée naturellement par ségolène Royal. Son discours d'hier a achevé de la mettre dans la peau du leader socialiste pour l'avenir. Car elle analyse la crise financière, ses conséquences sur l'économie et ses solutions pour qu'elle entraine un progrès humain et non un asservissement encore plus grand. A l'inverse de ce gouvernement qui n'a comme réponse que créer de nouvelles taxes et taxer les plus modestes pour ne pas toucher à son bouclier fiscal, elle préconise une politique offensive basée sur l'innovation et l'écologie. Comme d'ailleurs l'ensemble des socialistes et elle les agrémente de mesures très concrètes comme la fin des paradis fiscaux ou la création d'un ministère commun de l'éco-industrie avec l'Allemagne. Elle est toujours dans la critique et la proposition. C'est sa force.

Et puis enfin on n'entend qu'elle sur la crise ou presque. Elle n'hésite pas à s'engager, à aller au charbon. C'est elle qui est sur le terrain, qui est au contact des ouvriers, des salariés. C'est elle qui est au contact des réalités quotidiennes en tant que présidente de région et a donc une vue complète de la situation vécue. Elle s'enrichit tous les jours parce qu'elle est constamment à l'écoute. Ce que certains appellent l'opinion c'est le peuple pour elle. Elle s'intéresse à ses aspirations, à ses angoisses. Elle veut savoir si il est en avance sur les décisions politiques. Sa volonté politique est de faire émerger une société plus humaine en misant sur le respect. Elle ne propose donc pas la lutte des classes, même si elle ne refuse pas le combat et sait descendre dans la rue s'il le faut, mais une société de droits et de devoirs pour tous. Avec une morale citoyenne dans une France métissée assumée.

segolene-royal.jpg

 

 

Ségolène Royal c'est donc le socialisme d'avenir. Je sais que certains militants socialistes se posent des questions concernant le vote des motions. En pensant que celle-ci est plus précise que celle-là sur tel ou tel point. Je leur dis, camarade, les mesures spécifiques auront vocation à être travaillées dans le futur à l'intérieur d'un nouveau parti socialiste pratiquant la démocratie participative. Cela ne doit pas guider exclusivement votre vote. Pensez à l'avenir. Pensez au leader qui incarnera à vos yeux la possibilité de voir émerger un socialisme responsable, républicain et démocratique. Ce leader vous en a donné la preuve pendant la campagne présidentielle. Elle s'est appuyée sur vous, elle le refera demain au sein du parti. Il est temps que les militants reprennent la parole et avec ségolène Royal ce sera le cas assurément. Elle est incontournable. N'en déplaise à certains elle est l'homme d'état qui incarne le nouveau PS.

Les commentaires sont fermés.