Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/05/2008

Surpopulation pénitentiaire : l'OIP fustige "l'incompétence" de Rachida Dati

En marge d'une visite de prison, la garde des Sceaux a estimé le taux de prisons surpeuplées en France à 6%, alors qu'il est de 63% selon les statistiques officielles. L'association de défense des détenus dénonce : "On n'a jamais eu autant de détenus et de prisons surpeuplées et c'est à ce moment-là que la ministre se trompe".

Rachida Dati (Reuters)

Rachida Dati (Reuters)

 

L'Observatoire international des prisons (OIP) a dénoncé, vendredi 16 mai, "l'incompétence" de la ministre de la Justice Rachida Dati à propos du pourcentage de prisons surpeuplées que la garde des Sceaux a estimé à 6%, alors qu'il est de 63% selon les dernières statistiques officielles.
En marge d'une visite à la prison de Luynes (Bouches-du-Rhône), Rachida Dati a reconnu qu'il y avait "un problème" de surpeuplement des prisons tout en soulignant "que sur les 190 établissements que nous avons en France, ils ne sont pas tous en surpopulation".
"Il y a, je crois, à peine 6% des établissements qui seraient en surpopulation", a-t-elle estimé.
Selon les statistiques les plus récentes de l'Administration pénitentiaire (AP), il y avait au 1er avril 12.580 détenus en surnombre en France (63.211 personnes incarcérées pour 50.631 places) dans les 231 établissements ou quartiers pénitentiaires.

Un "pic historique"

Seuls 86 établissements ou quartiers (37%) avaient au 1er avril une densité carcérale inférieure à 100%. Tous les autres (63%) connaissent une surpopulation, celle-ci étant supérieure ou égale à 200% dans 18 d'entre eux, selon ces statistiques rendues publiques le 25 avril.
Pour Patrick Marest, porte-parole de l'OIP, une association qui défend les droits des détenus, le propos de Rachida Dati "témoignent soit d'un désintérêt, d'un autisme par rapport à la situation créée par la surpopulation, soit d'un niveau d'incompétence jamais atteint pour arriver à se tromper à ce point sur la situation".
"On n'a jamais eu autant de détenus et de prisons surpeuplées et c'est à ce moment-là que la ministre se trompe", a déploré Patrick Marest, qui s'attend à ce que les prochaines statistiques mensuelles de l'AP constituent un "pic historique", dépassant celui atteint en juillet 2004 avec 63.652 détenus.
Un jugement
Fort  à propos d'André Vallini
Comme le rapporte '' Le Canard Enchainé''  Rachida >Dati  se rend dans les prisons comme d'autres montent les marches du festival de Cannes
25567016.jpg
Rachida Dati a considéré qu'elle avait été insultée par André Vallini ! .......

17:55 Publié dans politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : prison, rachida dati

Les commentaires sont fermés.